Mémoire universitaire
Mémoire management
Mémoire master
Mémoire DSCG
Mémoire de recherche
Soutenance mémoire
Mémoire droit
Mémoire histoire
Mémoire psychologie
Mémoire marketing
Mémoire de stage
Сorrection mémoire
Mémoire DEC
Mémoire finance
Plan mémoire master
Mémoire CESF
Nos tarifs Mémoire DSCG

Dans le cadre de l’obtention du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG), un stage est requis en vue de présenter un mémoire de fin de formation. La rédaction du mémoire obéit à certaines règles qu’il est important de connaître pour ne pas risquer une invalidation.

Voici tout ce qu’il faut savoir à propos du DSCG UE7.

Quelles sont les caractéristiques du mémoire DSCG ?

Le mémoire DSCG est un mémoire de stage. Il résulte de l’expérience professionnelle acquise au cours d’un stage effectué sur une période donnée (16 semaines au minimum) au sein d’un Cabinet d’expertise comptable ou du service comptable et financier d’une entreprise, d’une Collectivité publique ou d’une association.

Il ne s’agit en aucun cas d’un rapport de stage. Il faut bien faire la différence entre ces deux types de documents. Un mémoire DSCG est bien plus complexe et plus exigeant, car un travail de recherche est nécessaire pour tirer une problématique et une question de recherche à laquelle il convient d’apporter des éléments de réponse.

Aide à la rédaction d’un mémoire DSCG

Pour réussir votre mémoire DSCG, vous pourriez avoir besoin d’aide. Nos meilleurs experts sont disponibles pour vous accompagner dans cette aventure. Ils sont en mesure de vous fournir un contenu qualitatif à un prix compétitif. Les tarifs appliqués dépendent du nombre de pages, du type de projet et des corrections à effectuer. Nous proposons également des remises.

Eveline Martin

Responsable de compte

Je vous aiderai à trouver un expert pour vos travaux académiques ou de recherche. Vous pouvez me contacter rapidement sur WhatsApp pour une consultation et je répondrai à toutes vos questions.

e.martin@correctrice-web.fr
+33 757 690 737

Calculez le coût de votre travail

Nous vous préparons plusieurs devis avec des prix différents pour que vous puissiez choisir.

Réduction de 10 % sur la première commande.

Calculez le coût et obtenez une réduction de 10%

Programme de master DSCG : quelles sont les composantes du mémoire DSCG UE7?

Un stage professionnel vient sanctionner la fin de la formation de niveau master pour l’obtention du DSCG. Au terme du stage, l’étudiant est tenu de rédiger un mémoire de stage. La soutenance du mémoire vient couronner le tout avec une présentation orale et une série de questions du jury pour évaluer son niveau de connaissance. Il est essentiel d’afficher une bonne préparation à toutes ces étapes pour obtenir le diplôme.

En ce qui concerne la rédaction à proprement parlé du mémoire DSCG, il est primordial de trouver un sujet qui réponde à une problématique précise. Il doit être abordable aussi bien matériellement que techniquement. Après avoir bien défini les contours de votre mémoire de recherche et situé le contexte de votre travail, il ne reste plus qu’à passer à l’action, sous réserve de la validation de la demande d’agrément.

Le mémoire doit comporter deux parties, à savoir :

  1. La présentation du stage (une dizaine de pages) faisant mention des tâches effectuées et des outils informatiques mis en œuvre.
  2. La présentation du thème de recherche en science de gestion (50 pages au maximum, sans compter la bibliographie et les annexes) avec un développement qui apporte à la problématique de départ une réponse soigneusement argumentée.

La fiche d’agrément du mémoire DSCG : contenu et exemplaire à télécharger

L’obtention d’un agrément est indispensable avant de commencer à rédiger le mémoire DSCG. C’est la preuve que le sujet de recherche a été validé en amont par un enseignant-chercheur. Cela ne présume aucunement de la réussite du mémoire ou de l’issue de la soutenance. L’étudiant peut lui-même trouver un enseignant ou demander au rectorat de le faire pour lui.

Concrètement, une fiche d’agrément contient un certain nombre d’éléments, dont les suivants :

  • le titre du sujet et une brève explication ;
  • les mots clés ;
  • le champ disciplinaire ;
  • la problématique ;
  • la méthodologie ;
  • la bibliographie ;
  • le plan détaillé du thème d’étude.

Pourquoi nous choisir ?

Les différents types de plans et la structure-type d’un mémoire DSCG

La forme du mémoire DSCG compte dans la note finale attribuée à l’étudiant. Ainsi, il est important que votre travail présente une bonne structure avec un plan bien détaillé et des parties segmentées conformément aux exigences du programme.

Les différents types de plans de mémoire DSCG

Le plan a pour objectif de démontrer que les solutions envisagées pour répondre à la problématique soulevée sont valables et qu’elles peuvent être mises en œuvre. Il peut se présenter sous différentes formes.

Vous avez le choix entre 3 types de plans selon le sujet choisi, à savoir :

  • le plan catégoriel : il s’agit de présenter dans le mémoire de recherche les différentes problématiques rencontrées pendant le déroulement du stage ;
  • le plan dialectique : dans ce plan classique propre aux travaux de dissertation, le développement est conduit sur la base d’une thèse, d’une antithèse et d’une synthèse. C’est le plan propice pour réaliser un débat autour du sujet de recherche ;
  • le plan diagnostic : ici, il est question de présenter un ensemble de solutions ainsi que leurs conséquences à partir d’un problème dont les origines ont été identifiées.

La première partie du mémoire DSCG

Selon le plan qui est retenu, le mémoire DSCG comprend 2 parties. Sur les premières pages, certains éléments doivent apparaître, notamment :

  • la page de garde sur laquelle figurent les nom et prénoms de l’étudiant ainsi que les coordonnées de la structure d’accueil, le titre du mémoire et les mentions « DSCG », suivie de l’année de préparation du diplôme, et « Soutenance (mois et année) »;
  • la note de confidentialité (facultative, à moins d’être expressément réclamée par l’entreprise) ;
  • les remerciements ;
  • le résumé et les mots clés ;
  • le lexique qui présente les termes techniques ainsi que les abréviations utilisées dans le mémoire ;
  • le sommaire qui marque le début de la pagination.

Au cas où une introduction générale est prévue, elle est placée après le sommaire. Ce n’est pas une exigence dans le cadre de la rédaction d’un mémoire de DSCG.

Dans cette partie, l’étudiant présente sur une dizaine de pages environ :

  • le contexte de déroulement du stage ;
  • l’organisation de la structure d’accueil ;
  • les missions réalisées dans le cadre de son stage.

La seconde partie du mémoire DSCG

Il s’agit d’exposer les solutions viables pour une meilleure gestion de la problématique de départ. C’est à ce niveau que le plus gros du travail de recherche est effectué. Cette partie contient :

  • une introduction : elle est composée d’une accroche, de l’annonce du sujet et de la justification quant à sa pertinence, ainsi que de la problématique et de l’annonce du plan. Dans cette partie, il s’agit de poser les bases du travail de recherche effectué ;
  • un développement : c’est la partie consacrée à l’exposition des conclusions issues des travaux de recherche. Cela mobilise à la fois les capacités de recherche et de synthèse de l’étudiant. Ici, il est question de confronter les notions théoriques et les réalités du terrain pour trouver une réponse aux questionnements soulevés. Il est fortement recommandé d’insérer des illustrations de problèmes et solutions, notamment des tableaux et schémas, pour améliorer la lisibilité du contenu ;
  • une conclusion : c’est la partie où l’on présente la synthèse du document tout en mettant en lumière les éléments de réponse de la problématique de départ. Il est conseillé de finir par une ouverture.

Cette partie comporte en moyenne 50 pages. Ainsi, le nombre total de pages d’un mémoire DSCG est compris entre 50 et 100 pages.

3 étapes vers votre travail fini.

  • Passez votre commande sur correctrice-web.fr

  • Nous vous contacterons pour préciser les détails de votre travail.

  • Nous vous proposons plusieurs devis de différents spécialistes.

Commander
  • 10% de réduction sur le premier travail!

  • Vous choisissez une offre et payez d’avance 20 % du prix du travail.

  • Nous surveillons le processus de l’accomplissement du travail et le vérifions pour l’unicité dans les services (Turnitin / Unicheck / PlagScan).

  • Nous vous remettons votre travail à vérifier à l’avance afin que nous ayons le temps d’effectuer d’éventuels ajustements.

  • Le travail est prêt et vérifié. Vous versez le reste du paiement et recevez votre travail parfaitement fait.

  • Toutes les corrections et modifications sont gratuites pendant toute la période.

Nous garantissons un remboursement si vous n’êtes pas satisfait de la qualité de votre travail. En outre, votre argent est protégé par un contrat d’utilisation du service de paiement Stripe.
Nous garantissons une confidentialité totale de vos données personnelles. Vos contacts sont totalement anonymes. Nous signons un accord de confidentialité avec tous nos spécialistes.

Le déroulement de la soutenance du mémoire DSCG

Pour la validation de l’UE7, vous êtes appelé à défendre vos travaux de recherche face à un jury et à démontrer votre maîtrise du sujet traité. Cette épreuve, d’une durée moyenne d’une heure, requiert une bonne préparation.

Présentation orale du mémoire DSCG

Parler face à un public est un exercice avec lequel beaucoup de personnes ne sont pas confortables. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de ne pas improviser et de s’entraîner à prendre la parole en public au cours d’une simulation de soutenance par exemple.

Cette étape de la soutenance dure environ 20 minutes durant lesquelles vous présenterez votre mémoire de manière claire et concise. Il ne s’agit pas de lire vos notes. Il faudra vous détacher totalement de votre document et vous adresser directement aux membres du jury en avançant de nouveaux éléments à propos du sujet étudié.

L’idéal, c’est de préparer un support visuel ainsi que les explications de chaque diaporama projeté. Concrètement, vous devez rappeler le contexte de votre stage, exposer le sujet, la problématique et les conclusions retenues. Vous pouvez aussi évoquer les difficultés rencontrées avant d’aborder l’actualité du sujet. Un entraînement en conditions réelles vous permettra de tenir dans le délai.

Les questions du jury

La présentation s’achève par un échange avec le jury qui vous pose une série de questions pour mieux comprendre votre projet professionnel et connaître vos motivations. C’est l’occasion de démontrer que vous maîtrisez votre sujet en approfondissant un point précis de votre mémoire ou en apportant des éléments de réponse supplémentaires sur un sujet précis.

L’échange dure en moyenne 40 minutes durant lesquelles le jury peut également poser des questions sur le cours de l’UE7 portant sur la méthodologie de recherche en gestion, l’information et la communication et la présentation de documents techniques et professionnels.

Nos tarifs pour la relecture et la rédaction Mémoire DSCG.

Relecture simplifiée

8par page
  • Relecture standart
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)

Relecture simplifiée +

10par page
  • Relecture standart
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)
  • Mise en forme du document

Relecture avancée

13par page
  • Relecture standart +
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)
  • Mise en forme du document
  • Correction de structure

Relecture avancée +

15par page
  • Analyse complete
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)
  • Mise en forme du document
  • Correction de structure
  • Cohérence semantique

Rédaction de travaux

23par page
  • Rédaction de travail selon vos exigences (Édition de certaines parties du travail)
  • Modifications gratuites illimitées
  • Relecture supplémentaire par un autre spécialiste
  • Rapport de plagiat gratuit
  • Paiement progressif de la commande sans augmentation de prix

5 exemples de sujets de mémoire DSCG

L’étudiant gagnerait à anticiper au maximum son sujet afin d’en parler dès les premiers jours de stage avec les personnes-ressources. S’il n’en dispose pas avant d’intégrer la structure de stage, ce n’est pas tard. Il sera toujours possible de trouver un sujet en adéquation avec le programme de formation. Il suffit qu’il se pose les bonnes questions.

En règle générale, pour choisir un sujet et trouver une bonne problématique, il y a des étapes à suivre.

  1. Trouver une question originale ou un problème à résoudre.
  2. Répondre à la question posée ou proposer une solution à l’aide de la méthodologie de recherche en sciences de gestion ;
  3. Expliquer et démontrer l’intérêt et la validité de la question et de la réponse apportée.

Le sujet en question doit :

  • être un sujet de recherche permettant de résoudre un problème, d’améliorer un processus au sein de la structure d’accueil ou de proposer de nouvelles méthodes ou procédés ;
  • correspondre aux missions réalisées par l’étudiant ;
  • être en rapport avec les thématiques étudiées pendant la formation au DSCG.

Si vous êtes à court d’idées, réaliser une veille sur les sujets en vogue dans le monde des finances, de l’économie, de l’expertise-comptable ou de la banque peut aider à trouver rapidement un sujet. Pour ce faire, vous pouvez consulter les ressources telles que :

  • Alternatives économiques ;
  • La revue fiduciaire ;
  • Les échos ;
  • Compta online :
  • L’actualité Francis Lefebvre ;
  • Les articles publiés sur les sites des Big four (Deloitte, KPMG, PWC et EY) ;
  • Les articles publiés sur le site du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) ;
  • Les revues SIC publiées chaque mois sur le site du CSOEC.

Ces 5 idées de problématiques pourraient faire l’objet de réflexion pour vos travaux de recherche.

  1. En quoi le transfert d’entreprise peut-il avoir des répercussions sur les contrats de travail des employés ?
  2. Quel est l’impact des normes IFRS sur les entreprises multinationales ?
  3. Comment la Loi PACTE bouleverse-t-elle les entreprises du secteur de l’audit et du commissariat aux comptes ?
  4. En quoi les impacts actuels de la dématérialisation ainsi que de la numérisation influencent-ils l’organisation comptable et l’évolution des pratiques comptables ?
  5. Comment optimiser le recours d’une entreprise au CIR ?

Calculez le coût de votre travail.

Nous vous préparons plusieurs devis avec des prix différents pour que vous puissiez choisir.

Une page contient environ 300 mots
Choose File

Qu'est-ce qui se passe après que j'ai laissé une demande?

  • Nous vous contacterons sur WhatsApp pour clarifier les détails
  • Nous vous enverrons plusieurs propositions de prix de différents spécialistes

Réussissez votre mémoire et votre soutenance : les astuces

La soutenance marque la fin d’un long périple et précède la remise du diplôme. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas toujours évident de faire tout ce cheminement. Cependant, la réussite ne se détourne pas de ceux qui s’y sont donnés les moyens dès le départ. Le succès est au bout de l’effort.

Ainsi, comme pour un marathon, dans un programme DSCG UE7, la réussite du mémoire et de la soutenance est le fruit d’une bonne préparation à la fois technique, physique et mentale de l’étudiant.

Concrètement, pour réussir le mémoire, il est conseillé de prendre de bonnes habitudes, à savoir :

  • établir un planning de travail pour éviter de crouler sous le poids du travail ;
  • structurer les recherches pour gagner du temps dans le travail de recherche et de compilation des informations. Cela implique également de mettre à jour le calendrier de travail pour évaluer l’avancement des activités et réajuster ce qui doit l’être afin de ne pas perdre davantage de temps ;
  • procéder à la relecture et à la correction du mémoire pour soumettre un document sans aucune faute d’orthographe et qui cadre avec le style d’écriture académique ;
  • faire un contrôle anti-plagiat pour s’assurer que le document est unique. C’est nécessaire parce que certains établissements utilisent des logiciels pour détecter les contenus dupliqués ;

Pour réussir la soutenance, il faut :

  • s’entraîner à la prise de parole en public. Un entraînement dans les conditions réelles est indispensable pour se sentir à l’aise en parlant debout et respecter le temps de présentation orale ;
  • préparer la discussion avec le jury pour ne pas céder à la panique et garder son calme. L’idéal, c’est de maîtriser les grandes lignes du programme, notamment le management et contrôle de gestion, le management des systèmes d’information et la méthodologie de présentation de documents techniques et professionnels.
Partagez cet article !