Commandez maintenant
Correction de thèse
Thèse en médecine
Thèse en pharmacie
Thèse d’histoire
Thèse finance
Thèse en sciences de l’éducation
Rapport de thèse
Remerciements de thèse
Thèse professionnelle
Thèse de chimie
Projet de thèse
Thèse d’investissement
Soutenance de thèse
Lettre de motivation pour une thèse
Thèse en anglais
Thèse en biologie
Thèse de doctorat

Le cycle doctoral en sciences de l’éducation forme des experts dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la formation d’adulte ou de la recherche. Ce type de formation s’adresse à tout type de personnes désirant approfondir leur réflexion sur les métiers de l’éducation.

Au cours du doctorat, les étudiants prennent part aux recherches, colloques et conférences. Ils peuvent rédiger des textes scientifiques. Les doctorants sont encadrés par des professeurs émérites, et apprennent le métier de chercheur.

Une thèse est rédigée aux termes de la formation. Le langage employé est soutenu, irréprochable sur le plan stylistique et sur les plans grammatical et orthographique. Par ailleurs, la rédaction d’une thèse de doctorat en sciences de l’éducation respecte un certain nombre de principes qu’on vous propose de découvrir dans ce guide.

Qu’est-ce qu’une thèse en sciences de l’éducation ?

Il est important de clarifier le sens du mot « thèse ». Il est souvent confondu au mot « mémoire ». Ces deux notions comportent un sens commun qui est celui « d’exposé universitaire ». Elles renvoient à des procédés de recherche et rédaction similaires. La différence, c’est qu’une thèse est un exposé rédigé au doctorat (troisième cycle universitaire), tandis qu’un mémoire est un exposé rédigé à la maîtrise (deuxième cycle universitaire).

Après cette précision sémantique, il est important de définir ce qu’est une thèse en sciences de l’éducation. C’est un travail scientifique mené dans le domaine éducatif pour faire avancer les connaissances. Dans cette aventure, l’étudiant ou le professionnel est accompagné de son Directeur de recherche.

Concrètement, pour l’étudiant ou le professionnel, il s’agit de présenter ses conclusions sur un sujet donné contribuant à l’avancement des connaissances en sciences de l’éducation. L’auteur démontre qu’il possède les compétences requises pour l’obtention du doctorat.

Une thèse en sciences de l’éducation, à l’instar d’autres thèses de doctorat ou thèses professionnelles, est plus longue et plus détaillée qu’une dissertation universitaire.

Eveline Martin

Responsable de compte

Je vous aiderai à trouver un expert pour vos travaux académiques ou de recherche. Vous pouvez me contacter rapidement sur WhatsApp pour une consultation et je répondrai à toutes vos questions.

e.martin@correctrice-web.fr
+33 757 690 737
  • Passez une commande en 10 secondes…

  • Obtenez une réduction de -10%

Comment puis-je vous contacter ?

Qu'est-ce qui se passe après que j'ai laissé une demande?

  • Nous vous contacterons sur pour clarifier les détails
  • Nous vous enverrons plusieurs propositions de prix de différents spécialistes

Aide à la rédaction d’une thèse de doctorat en sciences de l’éducation

La rédaction d’une thèse de doctorat peut sembler intimidante. De nombreux étudiants redoutent cette étape qui s’avère indispensable pour obtenir le diplôme et embrasser une carrière professionnelle. Pour écrire votre thèse de doctorat en science de l’éducation, vous pouvez recourir à notre service de rédaction de thèses de doctorat en ligne.

Le coût de la prestation dépend :

  • de la nature du projet ;
  • du nombre de pages ;
  • des corrections à effectuer.

Comment choisir un sujet de thèse de doctorat en sciences de l’éducation ?

Avant de rédiger une thèse en sciences de l’éducation, il faut trouver un sujet de recherche. Ce n’est pas toujours évident de se livrer à cet exercice. Le choix du sujet est laissé à la libre appréciation de l’étudiant ou du professionnel. Il est important de faire bon usage de cette liberté.

Il y a 3 options qui s’offrent à vous en tant que doctorant, à savoir :

  • choisir un sujet parmi ceux proposés par les unités de recherche ;
  • consulter les sites des laboratoires et écoles universitaires de recherche (E.U.R) dans le secteur de l’éducation pour connaître les sujets et financements proposés ;
  • proposer un sujet unique qui sera ensuite élaboré avec le directeur de thèse.

Qu’importe le choix, il est important que le sujet vous passionne pour que vous puissiez vous investir totalement dans la recherche. Il doit avoir de la valeur au-delà de la thèse. L’idéal, c’est de choisir un sujet en lien avec votre parcours académique, et qui sert votre carrière professionnelle.

A priori, il n’y a pas de bon ou de mauvais sujet de thèse. Le sujet pressenti doit :

  • s’inscrire dans un projet réaliste et réalisable : un sujet scientifiquement traitable dans la durée impartie pour la rédaction ;
  • représenter un apport pour le champ de l’éducation ;
  • être validé par un laboratoire d’accueil.

Pourquoi nous choisir ?

Comment définir la méthodologie et la problématique dans une thèse de doctorat en sciences de l’éducation ?

Une fois que le sujet de thèse est trouvé et qu’il est validé, vous pouvez entamer les recherches qui déboucheront sur la rédaction de la thèse en sciences de l’éducation. Il est important de clarifier les notions de « méthodologie » et de « problématique ».

Une méthodologie de thèse consiste à énoncer les protocoles et les démarches adoptées pour les travaux de recherche. Cette partie de la thèse, placée après l’introduction ou la présentation de données et leur interprétation (pour une thèse qui a recours à des données numériques, des graphiques, des questionnaires et des échantillons de personnes interrogées), décrit la façon dont vous avez conduit les recherches. Cela permet aux lecteurs d’apprécier la qualité de l’approche.
L’approche méthodologique peut ne pas être exposée dans une partie dédiée et être développée directement dans l’introduction. Tout dépend de la nature épistémique de la thèse.

Pour la problématique d’une thèse de doctorat, il n’y a pas de définition précise ou consensuelle. Une problématique pose la question à laquelle la dissertation doit répondre. Incluse dans l’introduction, elle doit déterminer un cadre spatial et/ou temporel. Pour être bien construite, il faut qu’elle soit extraite du sujet de la thèse. La problématique est avant tout une question de recherche, de production de connaissances nouvelles sur le sujet.

Quel est le plan d’une thèse de doctorat en sciences de l’éducation ?

Le plan de thèse est la structure que vous donnez à votre thèse, une sorte d’itinéraire qui permet de ne pas vous perdre.

Une thèse en sciences de l’éducation comprend plusieurs parties, à savoir :

  • les premières pages (entre 20 et 30 pages) : dédiées à la présentation de la thèse en sciences de l’éducation, les premières pages permettent d’attiser la curiosité du lecteur. Ces pages comprennent la couverture qui contient les informations relatives au sujet et à l’identification de l’auteur de la thèse, une page de garde qui doit rester vierge pour que le jury y apporte des annotations, les remerciements, le résumé (ou abstract en anglais), le sommaire, la liste des tableaux et figures, le glossaire et la liste des abréviations ;
  • l’introduction (entre 5 et 10 pages) : ici il s’agit de familiariser le lecteur avec le sujet, de susciter son intérêt en présentant clairement le problème traité. L’introduction permet de combler l’écart de connaissances qui peut exister entre l’auteur et le lecteur par rapport au sujet qui fait l’objet de la thèse. Il présente les raisons qui ont motivé le choix du travail, la problématique et l’hypothèse de départ ;
  • le domaine de la recherche (entre 70 et 120 pages) : il est question de présenter le cadre théorique dans un premier temps. L’intérêt, c’est d’apporter la preuve formelle que vous connaissez les éléments théoriques liés à votre sujet : les concepts, les données et chiffres clés, les théories, les auteurs centraux et leur thèse, etc. Dans le domaine de recherche, il doit figurer le rassemblement des orientations, les synthèses bibliographiques, les fiches de lecture et les éléments des recherches bibliographiques et empiriques ;
  • la problématique et la méthodologie (entre 20 et 30 pages) : dans cette partie, il faut présenter la seconde problématique, les hypothèses de départ, la rationalisation des hypothèses, le plan de l’étude, les techniques, les biais, les échantillons et types d’analyse ;
    la revue de littérature : proposer une vue globale des avancées scientifiques dans le secteur des sciences de l’éducation. La revue de littérature propose un bilan des études menées dans ce secteur ;
  • l’analyse des résultats de recherche (entre 80 et 120 pages) : c’est à ce niveau que les principales conclusions de la recherche sont présentées, et que les hypothèses de départ sont confirmées ou infirmées. L’analyse des résultats dépendra du type d’étude mené. Vous pouvez procéder de la même manière, qu’il s’agisse d’une étude quantitative (sondage) ou d’une étude qualitative (entretien) ;
  • la conclusion (entre 10 et 30 pages) : c’est la synthèse générale de l’étude. Dans cette partie, il faut répondre à la question de recherche. Il est conseillé d’aborder les questions relatives aux limites de la recherche. Une ouverture est essentielle. Elle doit faire mention des perspectives et approfondissements pour compléter l’étude ;
  • la bibliographie (entre 8 et 12 pages) : elle présente une liste structurée de références de documents écrits dans la thématique des sciences de l’éducation. Ces sources sont utilisées en tant que supports intellectuels pour écrire. La bibliographie est organisée par ordre alphabétique. L’exercice peut être herculéen si vous avez plusieurs publications du même auteur ou des auteurs portant le même nom. il est préférable de générer la bibliographie aux normes APA ;
  • les annexes : ce sont les informations supplémentaires annexées au document pour que le lecteur comprenne certains éléments. Il y a des annexes internes au manuscrit (table des figures et schémas, index, glossaire, etc.) et des annexes externes au manuscrit (entretiens, questionnaires, documents statistiques, etc.). Les annexes peuvent être créées dans Word et numéroter automatiquement.

Le plan peut varier d’une thèse à une autre. Dans la plupart des écoles doctorales, on retrouve des modèles de plan binaire et des modèles de plan scientifique. Le plan scientifique ou IMRAD (Introduction, Method, Results and Discussion), dont la structure a été présentée, est celui qui est recommandé pour une thèse en sciences de l’éducation.

3 étapes vers votre travail fini.

  • Passez votre commande sur correctrice-web.fr

  • Nous vous contacterons pour préciser les détails de votre travail.

  • Nous vous proposons plusieurs devis de différents spécialistes.

Commander
  • 10% de réduction sur le premier travail!

  • Vous choisissez une offre et payez d’avance 20 % du prix du travail.

  • Nous surveillons le processus de l’accomplissement du travail et le vérifions pour l’unicité dans les services (Turnitin / Unicheck / PlagScan).

  • Nous vous remettons votre travail à vérifier à l’avance afin que nous ayons le temps d’effectuer d’éventuels ajustements.

  • Le travail est prêt et vérifié. Vous versez le reste du paiement et recevez votre travail parfaitement fait.

  • Toutes les corrections et modifications sont gratuites pendant toute la période.

Nous garantissons un remboursement si vous n’êtes pas satisfait de la qualité de votre travail. En outre, votre argent est protégé par un contrat d’utilisation du service de paiement Stripe.
Nous garantissons une confidentialité totale de vos données personnelles. Vos contacts sont totalement anonymes. Nous signons un accord de confidentialité avec tous nos spécialistes.

Comment effectuer la mise en page d’une thèse de doctorat en sciences de l’éducation ?

Pour rédiger une thèse, il est important de respecter certaines règles de forme. L’usage des phrases nominales est à proscrire, de même que l’usage du futur pour exprimer des actions passées. Par ailleurs, vous devez veiller à une bonne mise en page du document. Le choix de la police de caractère, de la taille des notes de bas de page et du format des pages ne doit pas être fait de façon anodine. Il faut faire attention à la conception des titres et fournir le nombre de pages défini pour ce type de document.

Voici les règles générales à appliquer pour la mise en page d’une thèse de doctorat en sciences de l’éducation :

  • utiliser une police « Times New Roman » (éventuellement « Arial » ou « Calibri »), de taille 12, avec interligne 1,5 (ou double) ;
  • justifier le texte pour éviter les césures ;
  • respecter la taille des marges qui est de 2,5 cm (à gauche et à droite), de 2 cm au minimum en bas et de 1,5 cm au minimum en haut ;
  • commencer un paragraphe par un alinéa/indentation (entre 0,5 et 1 cm) ;
  • utiliser une taille de police inférieure (idéalement 10) pour les notes de bas de page par rapport au reste du texte ;
  • écrire uniquement au verso des pages, sauf si la thèse est volumineuse ;
  • commencer la pagination dès la page de titre ;
  • choisir les formats appropriés pour les différents rangs de titre (Titre, Titre 1, Titre 2, Titre 3, etc.) ;
  • utiliser les gras et les italiques avec modération ;
  • respecter le nombre de pages défini pour chaque partie ;
  • livrer un document qui compte en moyenne 251 pages.

Comment soutenir avec succès une thèse de doctorat en sciences de l’éducation ?

La soutenance de thèse de doctorat en sciences de l’éducation est une étape cruciale pour l’obtention du titre de Docteur en sciences de l’éducation.
Elle débute par une épreuve orale qui dure environ 45 minutes. Vous devez présenter, sous forme de diaporama, les principaux aspects théoriques et expérimentaux de votre travail en abordant les grands axes, à savoir :

  • le choix du sujet ;
  • la problématique et les questionnements ;
  • les moyens de recherche ;
  • les réponses à apporter ;
  • les propositions d’ouverture du sujet ;
  • les apports du travail de recherche.

À la fin de l’exposé, il y a la séance de questions/réponses conduite par le jury. Elle dure entre 1 et 2 heures. Le but est d’apprécier votre niveau de connaissances du sujet traité pour la thèse et d’évaluer votre réactivité face à des problématiques qui se rapportent à la formation en sciences de l’éducation.

La préparation est le meilleur moyen de réussir la soutenance de votre thèse. Voici quelques conseils à appliquer :

  • se renseigner sur le jury ;
  • mettre en récit votre recherche au lieu d’en faire un résumé ;
  • clarifier vos hypothèses et résultats ;
  • trouver une réponse claire à la problématique ;
  • anticiper la prise de parole du jury.

Nos tarifs pour la relecture et la rédaction Thèse en sciences de l’éducation.

Relecture simplifiée

4par page
  • Relecture standart
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)

Relecture simplifiée +

6par page
  • Relecture standart
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)
  • Mise en forme du document

Relecture avancée

14par page
  • Relecture standart +
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)
  • Mise en forme du document
  • Correction de structure

Relecture avancée +

17par page
  • Analyse complete
  • Relecture et correction (Orthographe, grammaire, syntaxe)
  • Mise en forme du document
  • Correction de structure
  • Cohérence semantique

Rédaction de travaux

27par page
  • Rédaction de travail selon vos exigences (Édition de certaines parties du travail)
  • Modifications gratuites illimitées
  • Relecture supplémentaire par un autre spécialiste
  • Rapport de plagiat gratuit
  • Paiement progressif de la commande sans augmentation de prix

Comment faire une thèse de doctorat en sciences de l’éducation ?

La rédaction d’une thèse de doctorat en sciences de l’éducation n’est pas un long fleuve tranquille. Entre la recherche, la rédaction de la thèse et la relecture, la thèse requiert de longues heures de travail par jour. C’est uniquement à ce prix que vous pouvez être assuré d’en venir à bout. Ce n’est pas toujours évident de garder le rythme pendant plusieurs mois, voire des années.

Vous pouvez déléguer certaines tâches ou confier tout le travail de rédaction à des professionnels. À correctrice-web, nous disposons d’une équipe de correcteurs et de rédacteurs spécialisés dans différents domaines scientifiques et des responsables professionnels pour vous soutenir dans ce parcours.

Il faut suivre 3 étapes pour avoir entre les mains la version finale de votre thèse de doctorat en sciences de l’éducation.

  1. Passer commande sur correctrice-web.
  2. Choisir une offre et payer d’avance 20 % du prix du travail.
  3. Recevoir le travail après versement du dernier acompte.

Vous bénéficiez de 10 % de réduction sur le premier travail. De même, toutes les corrections et modifications sont gratuites pendant la période de vérification.

Calculez le coût total de votre mémoire ou de votre thèse.

Une page contient environ 300 mots
Choose File

Qu'est-ce qui se passe après que j'ai laissé une demande?

  • Nous vous contacterons sur WhatsApp pour clarifier les détails
  • Nous vous enverrons plusieurs propositions de prix de différents spécialistes
Partagez cet article !